Animation Campus devient Ludipolis

Un nouveau forum est disponible, c'est ludipolis.com/forum
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [4e session - Te Deum]

Aller en bas 
AuteurMessage
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: [4e session - Te Deum]   Jeu 4 Fév - 11:52

Comme évoqué antérieurement, Te Deum pour un massacre est un jeu de rôle historique qui se déroule au 16e siècle, à l’époque des sanglantes guerres de religion. En tout premier lieu, voici un résumé historique de la période.

1453 : chute de Constantinople, l’Empire Ottoman est aux portes de l’Autriche

1492 : Chute de Grenade, fin de la Reconquête Espagnole en Europe occidentale
Découverte de l’Amérique.
Début officiel des Temps Modernes qui succèdent au Moyen-Age

1517 : Luther expose ses 95 thèses qui marquent le début de la Réforme. Les importants souverains d’Europe sont François 1er de France, Henri VIII d’Angleterre et Charles Quint d’Espagne et Empereur.

1536 : François 1er et James V Stuart d’Ecosse sont liés par une alliance matrimoniale contre la couronne anglaise.

1538 : à la mort de l‘épouse de James V, ce dernier épouse Marie de Guise (famille de haute noblesse française).

1542 : guerre entre Henry VIII et James V.
Marie Stuart naît en décembre 5 jours après la mort de son père.

1547 : mort de François 1er et d’Henry VIII. Henri II monte sur le trône de France et Edward VI prend la couronne d’Angleterre.

1553 : mort d’Edward VI et règne de Mary Tudor, première fille d’Henry VIII. Farouche catholique, elle va cherché à détruire l’œuvre de son père et de son demi-frère, l’Eglise Anglicane. La violence de son règne lui fait valoir le surnom de Bloody Mary.

1558 : Elisabeth 1ère, demi-sœur de Mary 1ère monte sur le trône à 25 ans, après la mort de celle-ci. Selon la généalogie approuvée par le Pape, Marie Stuart serait l’héritière légitime. Henri II l’a nomme Reine de France, d’Ecosse et d’Angleterre, (mais elle ne régnera jamais sur ce dernier royaume).
Elisabeth achève d’entériner la réforme anglicane en Angleterre.

1558 : Marie Stuart épouse le dauphin François et sera Reine de France pendant le court règne de son mari.

1560 : mort de François II, Charles IX (son frère) devient Roi de France.

1561 : Marie Stuart quitte la France pour revendiquer son trône de Reine d’Ecosse.

1562 : première guerre civile dans le royaume de France

1565 : Marie Stuart épouse Henry Stuart, lord Darnley, peu populaire parmi la population et les nobles d’Ecosse.

1566 : naissance de James Stuart, héritier du trône d’Ecosse.

9 février 1567 : début de la campagne.

Le massacre de la Saint Barthélemy se déroulera dans la nuit du 24 août 1572.

La création de personnage
Elle se fera lors de la première session et en groupe. Elle est assez longue car elle se fait par une série de choix que jalonne votre vie depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte.
Ainsi, si vous choisissez votre origine sociale (de noble à gueux), je vous poserais une série de question dont les réponses vous attribueront un bonus aux caractéristiques et aux compétences.
Du fait de cette procédure, le faire en groupe est plus amusant.

De plus vous n’aurez donc pas préparer un historique de personnage puisque c’est le propre de cette création.

Le jeu
Bien qu’il ne s’agit pas de Donjons et Dragons, j’aime avoir une représentation graphique de l’action de jeu. Je jouerais donc avec des figurines et des tuiles pour représenter les différentes situations. Je trouve que cela est un vrai plus appréciable. J’ai pris le parti de rapprocher mes parties de jeux de rôle de film où le visuel prime plutôt que du roman qui repose sur la seule description du narrateur (romancier et MJ dans ce dernier cas).
C’est un choix, qui me permet de mettre de coté une partie de la description pour plus me concentrer sur les interactions sociales et l’action. C’est le moyen que j’ai trouvé pour éviter les erreurs de compréhension et fluidifier le jeu (c’est désagréable pour un joueur de se voir refuser une action parce qu’il avait imaginé une situation qui n’était pas la même que celle de son MJ).

Le rôle
Le jeu se preste aux disputes en vieux français et au vocabulaire fleuri. Derechef, il sied aux convives de s’adonner au beau parler. Nonobstant, les hilarités ne seront pas ostracisés de la tablée, et la langue vernaculaire restera de mise lors de nos bravades avec les vulgaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Lun 8 Mar - 12:56

Etant donné que mes joueurs veulent faire leur personnage par avance voici mes disponibiilités :

Mercredi 10 : 18h
Vendredi 12 : 17h30
samedi 13 : 17h00

Lundi 15 : 18h00
Mardi 16 : 17h00
Mercredi 17 : 17h00
Vendredi 18 : 14h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medoc
Le raton laveur de son mec
avatar

Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 31
Je suis MJ à : Miles Christi, Prophecy, Post Mortem, B.I.A, WarsaW, Khaos 1795, Oikouménè, 3:16 Carnage dans les étoiles, Shadowrun (en cours).

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Lun 8 Mar - 17:05

Va pour Vendredi 12! On fait ca au local?
Vu qu'on commence le final de Miles Christi seulement à 20H30 (arrivée de Heikel), ca peut se faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enthro
grosso-modo
avatar

Date d'inscription : 11/08/2009
Je suis MJ à : Crimes,Cthulhu et le seul l'unique Dust

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Lun 8 Mar - 17:22

dispo aussi vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Mar 9 Mar - 13:29

Banco pour ce vendredi. J'espère que clément et hyacinthe pourront être présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortmagus

avatar

Date d'inscription : 20/10/2009
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Scion

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Mar 9 Mar - 21:06

je serai là pour 17h30 avec sûrement 15 min de retard (peut-être pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medoc
Le raton laveur de son mec
avatar

Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 31
Je suis MJ à : Miles Christi, Prophecy, Post Mortem, B.I.A, WarsaW, Khaos 1795, Oikouménè, 3:16 Carnage dans les étoiles, Shadowrun (en cours).

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Sam 20 Mar - 14:47

POUR LE ROI!!!!
RECHARGEZ LE CANON!!!!
SUS A L'ANGLOIS!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Mar 23 Mar - 13:06

Après ce brillant résumé, voici l'intermède entre les deux scénarios

Chronologie des événements de la chute de Marie de Guise aux difficultés de Mary Stuart

Les causes du siège de Leith

Prologue la campagne des deux reines en octobre 1559

La population écossaise est en grande partie réformée et les nobles supportent de plus en plus mal le règne d’une famille étrangère et catholique de surcroît.
Le 2 mai 1559, John Knox, grand prédicateur protestant écossais, revient après 12 d’exil à Genève. Il exulte les Ecossais à refuser la fausse religion. Pour conserver la main Maris de Guise convoque les chefs protestants pour être jugés, mais aucun acceptent de faire le déplacement.
Après un incident dans une église, Marie de Guise lève une armée pour combattre les révoltés, et les lords écossais s’arment à leur tour.

En juillet, François II se proclame roi de France, d’Ecosse et d’Angleterre, ce qui a le mérite d’irriter la Reine Elizabeth d’Angleterre. Après s’être fait désirée, elle envoie des troupes pour aider les rebelles écossais contre les Guises.

Malgré une défense acharnée, Leith, le port d’Edimbourg se rend aux Anglais.

L’Ecosse passe à la Réforme
Marie de Guise meurt le 10 juin 1560 à l’age de 45 ans et le voit pas le Traité d’Edimbourg qui aboli l’autorité papale et interdit la messe. Les troupes françaises sont sommées de quitter l’Ecosse.
En apprenant cela, Mary et son mari, le roi de France, s’en offusquent. Mais à la fin de l’année 1560, François II meurt.

L’arrivée de Mary en Ecosse
Au lieu de rester à bénéficier de ses rentes en France, Mary Stuart choisie de retourner en Ecosse pour y assurer son règne. Elle arrive le 19 août 1561 à l’age de 21 ans. Bien que catholique, elle reste tolérante envers les protestants mais elle est désarmée devant le fanatisme de Knox.

En octobre 1562, Mary Stuart se distingue à la guerre est vainquant le clan Gordon qui s’était rebellé contre elle.

Le mariage
Pendant plusieurs années, Mary va chercher un bon parti pour se marier avant de choisir Robert Darnley. Le futur roi-consort est mal considéré par les nobles écossais. Sa famille a été exilée en Angleterre à cause d’une grande propension à la trahison.
La Reine d’Angleterre voit d’un très mauvais œil se mariage car Darnley est catholique et Mary, souveraine d’un royaume protestant. Tout le monde comprend que le roi est violent et égoïste sauf la reine qui est follement amoureuse.
Il est évident que beaucoup condamne ce mariage, sauf David Rozzio qui devient un des favoris du couple royal.
Le Seigneur Moray essaie de persuader la reine de ne pas contracter ce mariage mais il est chassé de la cour.

Le mariage est célébré le 29 juillet 1565 au grand désespoir de tous. Les seigneurs Moray, Argyll et Châtelleraut demande à la Reine Elizabeth d’Angleterre des fonds pour entrer en rébéllion.

La rébellion des nobles
Les Lennox (famille de Robert Darnley) persuadent Mary que Moray complote pour l’assassiner. Tomber en disgrâce, Moray réunit quelques nobles et entre en dissidence contre la couronne sous couvert de défendre le protestantisme (mais surtout contre le fils d’un traître).

Le 26 août, la reine Mary part au nord à la tête de son armée. La jeune reine montre une grande excitation quand à la perspective de combattre.
Cependant, la guerre porte bien son nom car les troupes des rebelles ne cessent de se défiler à l’approche de l’armée royale.

Au parlement de 1566, Mary réitère le statut de traître des nobles révoltés, ce qui mécontente les nobles restés neutres (qui ont des liens familiaux ou claniques avec les rebelles). Pour enfoncer plus le clou, la Reine s’entoure de roturier pour s’occuper des offices administratifs, dont David Rizzio qui devient très puissant.
Cet italien était arrivé dans le but de formé un quatuor mais a gagné la confiance de la reine et est devenu son secrétaire de langue française.

La saison des meurtres
C’est au roi de signer les papiers officiels mais il s’en lasse très vite et Mary fait un cachet imitant sa signature qui est confier à Rizzio. Les personnes les plus proche du gouvernement sont catholiques et une lettre du pape félicite la Reine de vouloir ramener la vraie religion en Ecosse.

Le secrétaire d’Etat, Maitland prépare l’assassinat de Rizzio avec le concours d’autres nobles, dont Moray, en exil en Angleterre. Pour légitimer leurs actions, ils se fondent sur les rumeurs d’adultères entre l’Italien et la reine.
Les comploteurs associent même le roi consort, qui ne rêve que d’évincer la reine et de devenir Henry Ier. De plus la reine étant enceinte s’est quelque peu éloigné de son mari. Les rumeurs d’adultère finissent de convaincre Darnley de participer.

Un pacte est signé entre Morton, Argyll, Moray, Glencairn et d’autres où il est question de la couronne pour Darnley, de la défense du protestantisme et du retour des exilés. Le nom de Rozzio n’est pas évoqué pour des raisons de prudence, mais sa mort qui est au centre du pacte.

Se sentant en force, Mary continue a vouloir condamner les traîtres en exil en leur confiscant leur bien et songe même à abolir les lois anti-catholiques de 1560.

Le 9 mars 1566, Mary, Rizzio et quelques autres convives passent une soirée tranquille. Darnley et d’autres comploteurs s’invitent, et le roi fait mine d’être un mari attentionné mais la tension monte jusqu’à ce que Ruthven craque et se jette sur Rozzio alors que Fawdonside met Mary en joue. Georges douglas frappe le premier coup et l’italien meurt de 56 coups de couteaux et d’épées. Les comploteurs sortent jeter le cadavre sanguinolent du favori dans le grand escalier.
Laissée seule, Mary craint pour sa vie (mais les comploteurs ne veulent pas lui faire de mal), mais comme aucun ne revient, sa peur laisse place à la colère surtout quant elle comprend que son mari (resté avec elle) est complice.

Mary feint de pardonner aux conjurés pour pouvoir s’enfuir d’Edimbourg avec son mari. Elle revient à la tête d’une armée. Les comploteurs fuient le pays à l’exception de Moray (revenu en Ecosse) et de Maitland, qui ne sont pas soupçonnés par la reine.

Malgré ces incidents et les déplacements de la reine, elle met au monde l’héritier de la couronne, James Stuart, le 19 juin 1566.
Darnley voit alors sa position vaciller. Il songe même a partir en France pour s’éloigner de ses ennemis. Mary fait tous pour qu’il reste car cela ferait scandale.

Le nouvel homme de confiance de la Reine est Lord Hepburn, comte de Bothwell qui a vécut de nombreuses années en France.. Mais lui-même est peu apprécié à la cour. Son expérience militaire en fait un homme plein de ressources.
Lors d’un déplacement, Bothwell est gravement blessé par un brigand. Il est conduit dans une forteresse pour y être soigné et la reine court à son chevet. La reine tombe malade à son tour et l’on craint pour sa vie.

Malgré une santé de plus en plus vacillante, le principal problème de la reine est son mari dont plus personne ne supporte la morgue et l’impertinence. Cependant, on ne peut songer au divorce sans compromettre la légitimité du prince James.




Précis de la meilleure façon d’occire son adversaire

Les actions se font bien à tour de rôle. Chacun joue sa première action, puis sa seconde et ainsi de suite. Une action peut être utilisée en réaction quant il s’agit d’une défense (Parade ou Esquive)

Actions significatives :
- Intimider peut faire fuir des adversaires au moral bas, au nombre égal au score de Charme.
- Ordre de combat : un test de tactiques puis de commander (ce qui prend deux actions) réussis permet d’accorder à son camp une action/tour supplémentaire (celui qui fait cette action n’en bénéficie pas).

En cas d’utilisation d’Escrime, le résultat du test correspond à la fois à l’attaque et à la parade.
- si le personnage reçoit une attaque, il fait un jet d’Escrime pour parer. Ce résultat vaut aussi pour l’attaque d’Escrime qu’il fera à sa prochaine action
- si le personnage attaque, il fait un jet d’Escrime pour attaquer. Ce résultat vaut aussi pour la parade à la prochaine attaque d’escrime, de bagarre ou d’arme d’hast.
Si l’action qui suit l’attaque ou la parade du personnage est une autre qu’escrime, l’action gratuite est perdue.

Dans le cas de l’utilisation de la Compétence Main Gauche, les actions doublés sont à réaliser de la mauvaise main (dans ce cas là, il doit utiliser la plus basse compétence entre main gauche et arquebusade s’il cherche à tirer de la main gauche, par exemple).

En cas d’attaque critique (c’est à dire Résultat au double de la difficulté), les dégâts sont majorés. Une Plaie devient une Plaie Béante.

En cas de défense critique, c’est à dire le double de l’Attaque, on considère qu’il se défend aussi de la prochaine action de son adversaire.

Pour une Attaque ciblé (la main pour désarmer, les jambes pour faucher, la tête pour assommer, …) le dé est minoré (d10 passe à d8). Si l’action est une réussite, les dégâts sont calculés normalement et si le résultat est de 1 ou plus, l’action a les conséquences attendues (l’arme est lâchée, l’adversaire tombe à terre ou est assommé).

Les dégâts
Suite aux remontrances de la partie d’introduction, on utilisera les règles suivantes. Lors d’un combat à bout portant, les localisations pied seront mains et les jambes seront bras.
Les dégâts sont notés ainsi :
-3 = aucun
-2 à 0 = E pour estafilade (si le nombre d’Estafilades est supérieur à l’Endurance, le dé est minoré)
1 à 2 = P pour plaie (le dé est minoré). Les personnes ayant un moral bas cessent en général le combat
3 à 4 = PB pour plaie béante (le dé est minoré de 2 niveaux). Les personnes ayant un moral moyen cessent généralement le combat.
5 à 6 = PA pour plaie atroce (hors de combat, mortellement blessé).
7+ = tué net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Sam 27 Mar - 19:45

Voici la suite des événements après la mort du Roi

De la mort du Roy à l’emprisonnement de la Reine
Dans la nuit du 10 février 1567, le roi, Henry Stuart Darnley, en convalescence à Kirk O’Field est retrouvé étranglé près des murs de sa demeure après l’explosion de celle-ci.

Le roi bénéficie d’une grande cérémonie religieuse pour son enterrement et nombreux sont ceux qui crient pour que les coupables soient châtiés. Le 12 février, Mary Stuart offre 2000 livres à ceux qui retrouveront les coupables, mais l’enquête piétine.

Le paysage politique s’emballe. Les catholiques se dressent à nouveaux contre les protestants, mais les premiers manquent d’un champion et les seconds en ont trop qui se gênent l’un l’autre.
Malgré tout, le comte Bothwell est soupçonné d’être le principal instigateur du complot. James Douglas, comte de Morton est montré du doigt, et on parle d’une éventuelle implication de Maitland.

Le 17 février tout s’emballe, un manuscrit est placardé sur le Tolbooth qui accuse directement Bothwell et James Balfour du meurtre du Roi, et ajoute que la reine aurait donné son accord mais sous l’effet d’un sortilège.
Le feuillet est arraché et l’auteur recherché mais sans succès, avant qu’un autre, puis un troisième, listant toujours plus de comploteurs. Le 1er mars, une caricature montre Bothwell en lièvre et la reine en sirène, qui est la représentation des prostituées.

Le 24 mars, Lennox accuse formellement Bothwell de l’assassinat de son fils et la date du procès est fixée au 12 avril. Cependant, Bothwell gagne encore en puissance et en influence.
Le 29 mars, la rumeur court que la reine va épouser Bothwell. Le procès se tient à Berwick mais Lennox feint la maladie pour ne pas venir. En fait, 4000 fantassins et 200 arquebusiers, fidèle à Bothwell se charge de la sécurité de la ville, alors que Lennox n’est autorisé qu’à une suite de 6 personnes.

Le procès est une mascarade. En premier lieu, Bothwell vient au tribunal avec 50 hommes armés. Les juges sont acquis à la cause de Bothwell, on amène une déclaration d’accusation avec une fausse date. En quelques minutes, il est déclaré non-coupable, son triomphe est complet.

Le 16 avril 1567 s’ouvre une nouvelle session du parlement qui commence par revendiquer l’application des lois de 1560, la suppression du consistoire des évêques et la redistribution de leurs terres, ainsi que l’exécution de l’assassin du roi. Cependant, Bothwell est à nouveau innocenté et la diffamation devient passible de mort. Son influence sur la reine est évident pour tous, et il est l’homme le plus puissant du royaume d’Ecosse.

Le 24 avril après que la Reine est passé la nuit au château de Linlithgow, elle est avec sa garde de 30 encerclée par 400 hommes menés par Bothwell. Les hommes sont relâches mais la reine est conduite au château de Dunbar.
Le prévôt d’Edimbourg prépare la milice pour aller libérer la reine, mais sa réapparition arrête tout. Le 2 mai, Jean Gordon (épouse de Bothwell) obtient le divorce pour adultère et le mariage est même annulé par l’Eglise catholique.
Le 12 mai, Mary annonce qu’elle pardonne à son ravisseur et annonce son mariage avec lui. La population croit à une idylle de longue date et donc de la complicité de la reine à l’assassinat de Darnley. Néanmoins, les personnes à la cour ressentent le malaise dans le couple royale, d’autant que Bothwell empêche la reine de voir ses favoris.

Un nouveau complot se met en place pour assassiner Bothwell. Soupçonneux, il change ses habitudes. La reine possède là une occasion de fuir mais elle le rejoint, ce qui enrage les nobles écossais, dont Morton, Maitland, Moray (demi-frère de la Reine).

Le 12 juin, ces derniers entrent dans Edimbourg et déclarent Mary, ennemi public. Ils assiègent le château et la reine finit par se rendre alors que Bothwell s’enfuit. A son passage, on crie « à mort, la putain ».
Le 17 juin, lui faisant croire qu’elle va voir son fils à Stirling, elle est conduite sous bonne garde au château de Lochleven.
Bothwell est introuvable.

Au cours de sa captivité, Maitland veut obliger la Reine à divorcer mais elle refuse pour ne pas retirer ses droits à l’enfant qu’elle porte, mais 24 juillet, elle fait une fausse couche. Profitant de sa faiblesse, les nobles lui font signer les papiers de divorce.
Le 29 juillet, sous la pression des lords écossais, elle abdique et son fils est couronné Roi. Moray est déclaré régent.

Bien que l’Angleterre n’accepte pas l’abdication et la régence, Moray parvient à ramener la paix civile en Ecosse.
Au parlement de décembre, Moray est de nouveau conforté dans sa position, les lois de 1560 sont de nouveau appliquées et une loi amnistie tous les lords qui ont participé à la révolte contre la reine.
Au cœur de l’hiver, la popularité des lords diminue et celle de la reine croit. Elizabeth est furieuse de la situation de Mary mais refuse d’envoyer des troupes. Elle ordonne à ce qu’on ne commerce plus avec l’Ecosse ce qui est le premier embargo commercial de l’histoire (qui ne sera pas efficace).

Le prochain scénario sera en janvier 1568, dites-moi (par MP ou sur le post) comment vos personnages se sont greffés aux événements.

De plus, vendredi prochain je finis à 20h, je viendrais à partir de 20h30. J'apporte mon diner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medoc
Le raton laveur de son mec
avatar

Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 31
Je suis MJ à : Miles Christi, Prophecy, Post Mortem, B.I.A, WarsaW, Khaos 1795, Oikouménè, 3:16 Carnage dans les étoiles, Shadowrun (en cours).

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Mer 31 Mar - 2:25

Jugeant Bothwell comme néfaste à l'entourage de la reine Marie, Gabriel a inlassablement passé son temps à à discréditer Bothwell...mais à sa manière.
La discrétion était de rigueur, surtout lors d'entreprises d'intimidation ou encore d'assassinat.
Il prit énormément de soin à ne pas être reconnu et à tout prix.
Si cela passait par de plus donner de nouvelles à son compagnon irlandais, qu'à cela ne tienne.
Il passait cependant parfois chez Guillaume, l'armurier de la cour pour réparer son matériel.
En revanche, il prit bien soin de ne pas fréquenter Antoine de Castillan : faire passer les désirs liés
à son entrejambe avant toute chose urgente est synonyme de manque de fiabilité.
Gabriel à pu, par exemple, très bien aller jusqu'à s'intégrer au complot visant Bothwell.

En revanche, une fois Bothwell disparu Gabriel continue d'agir mais publiquement.
Et cette fois, il se range infailliblement du côté de la Reine et tente d'accéder à son entourage
proche en essayant de s'appuyer sur ses liens avec les Guise (en montrant des lettres envoyées
par le Duc de Guise lui même par exemple).
Lors de la captivité de la Reine, Gabriel repart en opération de discrédit de Moray et de la
Régence en place.
Il fait alors de son mieux pour garder contact avec les fidèles de la Reine s'il ne peut accéder à
son Altesse royale.

Si jamais il existe un moyen de faire lever l'embargo au crédit de la Reine Marie, il s'embarque
dans le projet immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Jeu 1 Avr - 10:29

parfait

par contre, je serais bien présent à partir de 19h demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Lun 26 Avr - 11:43

A mes joueurs, je serais présent ce vendredi 30, à partir de 20h30, je fini le travail à 20h. je me prend à diner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Jeu 6 Mai - 12:41

J'ai un scénario pour terminer la campagne, mais que je trouve peu satisfaisant. Je propose à mes joueurs soit de le faire et advienne que pourra, soit je prendre un autre jeu pour terminer la session (en l'occurence Vampire, requiem, le scénario que j'ai fait à Géménos).

a vous les studios
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolion

avatar

Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 29
Localisation : Plan de Cuques
Je suis MJ à : Vampire Masquerade, Warhammer V2, Crimes, Pathfinder, Kult, Sable Rouge, Nephilim, L5R

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Jeu 6 Mai - 16:14

Etant arrivé très récemment à la table, je n'ai pas d'attachement au jeu. Et comme j'ai forcément une préférence pour Vampire ... oops

_________________
Wolion, l'Ombre de Talula, pour vous servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medoc
Le raton laveur de son mec
avatar

Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 31
Je suis MJ à : Miles Christi, Prophecy, Post Mortem, B.I.A, WarsaW, Khaos 1795, Oikouménè, 3:16 Carnage dans les étoiles, Shadowrun (en cours).

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Jeu 6 Mai - 19:26

Comme tu le sens, les deux me vont!
Même si j'ai aussi penchant pour le groupe de vampires que tu avais fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortmagus

avatar

Date d'inscription : 20/10/2009
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Scion

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Jeu 6 Mai - 20:05

Vu que je ne vais pas chez Bubby à mon habitude et que je n'ai pas de moyen de transport pour rentrer chez moi après, je peux venir mais je ne resterai que jusqu'à minuit. Si ça gêne, je peux également ne pas venir, il n'y a pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   Ven 7 Mai - 10:33

Ca ne me gênes pas que tu doives quitter plus tôt, c'est à toi de voir si tu veux venir ou pas.
Ensuite tu préfères Vampire ou te deum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [4e session - Te Deum]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[4e session - Te Deum]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASSEMBLEE NATIONALE: SESSION EXTRAORDINAIRE, CA SERA INTERRESSANT
» Avo Session 1-15 novembre 2007, Bâle
» Hammer Session !
» Trip session vol.2 inscription *0* !
» AVO Session Bâle / 3-18 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animation Campus devient Ludipolis :: Archive :: Jeu de rôle-
Sauter vers: