Animation Campus devient Ludipolis

Un nouveau forum est disponible, c'est ludipolis.com/forum
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [4ème session : Capharnaüm]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: [4ème session : Capharnaüm]   Mer 3 Fév - 15:59

Salam Aleikom,

Avant de planter le décor du jeu, une petite présentation s’impose. « Capharnaüm, l’héritage des dragons » est un jeu de rôle arabisant, héroïque et romanesque. Il emprunte au genre du conte et de la poésie épique. Dans le monde imaginaire de Jazîrat, une presqu’île ou se côtoient différentes ethnies vous incarnez des « Héritiers des dragons », ces sortes de bâtards célestes qui sont les élus de bien des causes, un destin qu’ils ont choisi ou subi.

Dans l’esprit du manuel des guerriers de la lumière de Paulo Coelho, s’inspirant des contes anonymes des Mille et Une Nuits ce jeu de rôle vous transportera dans des villes colorées. C’est là que se croisent cultures d’inspiration gréco-romaines, préislamiques, sémitiques et même médiévales. Cela vous fera sans doute penser à des aventures vécues dans une liste non exhaustive de références contemporaines : 300, Kingdom of Heaven, les Prince of Persia, Gladiator, Troie, God of War ou encore les Assassin’s Creed.

Attentes du MJ :

C’est un jeu d’ambiance où on a souvent le temps de rire des situations loufoques dans lesquelles se mettent les PJs et même de pouvoir s’évader un instant quand la situation le permet. Néanmoins je suis un MJ qui aime le Rôle Play et l’immersion du joueur dans son personnage (ce que je tente de maintenir avec des artifices de décoration, de musique et de travail sur le scénario) alors si vous le pouvez, essayez de rester le plus possible dans le jeu et si vous avez vraiment envie, venez avec vos petits plus niveau tenue, je ne demande pas le cosplay de Lawrence d’Arabie et Altaïr hein ! Les tempéraments ne sont pas extrêmes, pas de psychopathes, pas de démiurges condescendants mais plutôt de joyeux guerriers, de subtils mais véreux marchands, de belles oratrices à l’ironie caustique, donc cette attitude sera facile à maintenir.

Éléments de réflexion :

Premièrement
Quel que soit votre choix, votre personnage doit avoir un pied à terre à Jergath (la capitale des saabi, un peuple oriental) et y connaître quelqu’un qui est soit un mentor, un frère d’arme, un ami ou un parent. Ce personnage qui est à détailler dans le background devra être influent et maître dans son domaine de prédilection.

Deuxièmement
Que représente le fait d’être un héritier des dragons pour le personnage ? En voulant dire cela je pose clairement la question de l’acceptation de sa destinée (me répondre oui ou non et détailler) mais aussi la question de l’utilité d’être un héritier (à quoi ça peut servir, pour accomplir quelles tâches ou dans quelle finalité) et enfin comment se perçoit-il (maudit ou bénit des dieux ?)

Troisièmement
Votre contact vous a remis un objet. Quel fétiche a pu vous léguer votre mentor/parent/ami ? (imaginez un objet que vous possédez obligatoirement chez vous ou dont vous pourrez faire l’acquisition. Cet objet a une très grande valeur sentimentale, quelque chose vous y lie et vous savez que le moment venu il se montrera d’une très grande utilité. Je peux prêter certains de mes objets que j’utilise pour d’autres parties m[/color][color=darkblue]ais c’est moins rigolo : bracelet de cuir, cristal de roche monté en pendentif, une chaîne terminée par un épais cercle de métal gravé de trois chevaux, une bague surmontée d’une tourmaline, ce qui semble être une fine tresse de laine et enfin un instrument de musique vétuste étant le cousin oriental du violon et ne disposant que de deux cordes).

Exemple : Ikhdir est un mudjahid respecté et joué par Mehdi Pereira (une personne éminemment respectable) qui décide que son contact lui a légué une plume (qui trainait chez lui), cet objet sert usuellement à écrire au mudjahid. Bien qu’accessoire cet objet est une plume de Rokh un oiseau rare du désert qui a pour habitude de traîner son lot de légendes, ainsi, lorsque Mehdi est dans de grandes séances d’introspection et qu’il se questionne en écrivant sur un parchemin, le lien mystique qui unit l’animal à l’objet l’amène à se répondre avec une clarté édifiante.

Le pouvoir sera construit avec l'aide du MJ bien sûr

Quatrièmement
Votre contact vous a dévoilé quelque chose d’important. Quel art/science/savoir particulier a pu vous léguer votre mentor/parent/ami ? (imaginez un pouvoir fabuleux ou un secret unique à vos yeux que votre personnage serait en mesure de comprendre. La seule limitation est celle que vous vous autorisez, le jeu est romanesque et pas fait pour incarner des dieux accomplis. Donc les arts du type kameha sont à proscrire, bien sûr toutes les inspirations et adaptations de références mythologiques, littéraires ou encore issues du monde des jeux vidéos sont les bienvenues. Surtout, au plus l’effet est romancé et bien tourné, au plus je fermerai les yeux sur des effets. Place à la créativité !)

Exemple : Mehdi Pereira dans la foulée se met à réfléchir (ce qu’il fait même quand il dort) à un savoir qu’aurait pu lui léguer son contact. Après des jours à fouiner sur wikipédia, ses vieilles sauvegardes d’assassin’s creed et sa bibliothèque personnelle il aborde le MJ avec un super concept vu dans wikipédia traitant de l’alchimie. Bataillant ferme pour avoir le secret de l’immortalité il se verra attribuer qu’un savoir connexe pourtant bien utile. En effet suivant les préceptes philosophiques d’alchimistes saabi, Ikhdir a appris que Al-Kimya (ancêtre du mot alchimie) en arabe veut dire « appliquer le feu » aussi à chaque fois qu’il use d’un suc dont il connait la recette il peu faire s’embraser tout ce que ce liquide touche (personne, mobilier, arme, etc.)

Maintenant que vous avez lu ce préambule digne d’une confirmation d’installation de windows 95 et que vous l’acceptez je vous laisse lire le synopsis de la campagne.

Synopsis :

Depuis des années vous êtes élevé(e)s au grain par vos tuteurs et mentors car vous êtes des héritiers des dragons : une race supérieure qui ne peut se permettre de vivre librement. De fait vous êtes rattachés à la cause de votre peuple, votre nation et ses intérêts communs.

Que vous ayez décidé de la réfuter farouchement ou de l’accepter avec honneur votre destinée vous mène au même point : des pions majeurs dans une guerre ancestrale initiée par les dieux.

Dans la droite lignée de vos aïeux vous avez la charge de défaire l’emprise de mythes oubliés en Jazîrat. Ils sont issus d’un peuple oublié : les Khéméens, une race autrefois brillante mais qui fut maudite pour son impiété et sa tempétueuse démesure. Leurs divinités - ennemies combattues par Houbal, le roi des mille et un dieux - ont été enfermées par ce dernier. Découragé par leur férocité et leur force il ne put que les sceller et ces sceaux s’effritent depuis des années.

Il y a une vingtaine d’années Oreck-Phty que certaines traditions nomment Sobek s’est réveillé à cause d’un mudjahid que l’histoire a préféré ignorer. Ce dieu titanesque à tête de crocodile et à corps humanoïde est aujourd’hui un nom que l’on murmure avec effroi de peur de s’attirer son regard. Ceux qui ont entendu parler de sa malédiction parlent d’un fléau enchaîné quelque part dans la mer des lamentations au large de Jergath. Il – le dieu déchu – vit dans un état de semi conscience et ses liens menacent de rompre et de faire périr l’humanité par les flots.

Vous êtes choisis par Melik Ibn Mussah Abd-al-Hassan, guide spirituel de votre peuple, Grand Kahan de Jergath pour faire taire cette menace. Cela est en parti du à votre statut d’héritier mais aussi car vous êtes tous détenteur d’un fétiche et d’un art venus de vos ancêtres directs ou mentors qui vous les ont légués. Ceux-ci éminemment respectés sont soit morts soit affaiblis par l’âge et vous passent le relai d’une cause sans âge qu’ils ont eux aussi reçu de leurs aïeux.

Avec ces éléments de réponse vous partirez sur les pas de ceux qui vous ont précédés afin de terminer leur travail, vous inscrivant dans leur sillage et faisant ainsi honneur à cette tradition de héros. Vous vous abreuverez de connaissances et ferez la part entre les mythes et la réalité. Vous marcherez sur le désert de feu et la terre des hommes du Capharnaüm à la recherche de votre but commun, au péril de vos vies vous avancerez pour qui sait peut être, être digne de ce l’on place en vous : l’espoir de tout un monde.
[


Dernière édition par Heyk le Mer 31 Mar - 16:32, édité 4 fois (Raison : J'attends preuve de soumission...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Lun 1 Mar - 21:11

Les joueurs à ma table :

Lionel : Aref In Yucef Abd-al-Salif
Courtier du souk et baratineur du désert, ce marchand qui fait tout pour plaire a tout pour séduire. Vêtu dans les plus belles étoffes de Jergath, son port altier fait penser à un sultan son éloquence à un sage mais ses bourses pleines d'épices et sa garde rapprochée lourdement armée ne vous feront pas vous méprendre : il est maître en négoces. Pour l'instant les biens qu'il vend et achète son tangibles, mais bientôt il fera commerce d'un tout nouveau genre de produits, les services et notamment les relations. Paraît-il l'amitié s'achète !

Gaël : Ashanh Shérak Ibn Aziz Abd-al-Salif
Grand frère spirituel de toutes les communautés délaissées et minorités abusées, ce médecin légendaire à la lune rouge du savoir tatouée sur la face impose crainte et respect. Longtemps sur les routes il a enfin trouvé asile auprès des habitants du souk de Jergath et ensemble ils forment une grande famille, solidaire et unie face à l'adversité venue des quartiers riches et autres élites monarchiques saabi.

Eric : Sâadid
Géant à la peau brune, aux yeux verts et à la chevelure blonde. Ce combattant ferait penser à un barbare perdu venant de terres lointaines mais en fait il parle le saabi porte des babouches et se bat avec deux safs affûtés. Bien que déterminé et affable avec ses compagnons, quelque chose en lui trahit une certaine solitude - sans doute une enfance rude - ne lui en touchez pas un mot car il a parfois des sautes-d'humeur pouvant vous faire regretter vos paroles.

Grégoire : Vicente Ibn Malik Abd-al-Hassan dit « Al Burjok » (le peau-claire)
Suivant les préceptes de son grand père, un des plus grand mudjahid de toute la péninsule, Vicente en est devenu un à son tour. Longtemps éloigné de l'académie des cimeterres de feu à cause de son métissage c'est sa force et son courage qui lui on permit de devenir un guerrier exemplaire que beaucoup de diplomates et autres poètes qui se font les chantres de la paix citent. En effet, la paix entre l'Aragon et Kh'saaba est possible, elle a même fait naître un enfant.


Dernière édition par Heyk le Mer 31 Mar - 16:33, édité 11 fois (Raison : J'attends preuve de soumission...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Lun 22 Mar - 1:24

Merci pour cette partie, j’ai trouvé ça très bien, avec beaucoup d’humour, du rôle play, beaucoup d’intelligence de votre part et pour tout dire une excellente soirée. J’espère que c’est réciproque !

Mes réactions vis-à-vis de la partie du 19.03:


De manière générale je suis très satisfait de notre partie, je vais faire un compte rendu individuel comportant l’aspect positif et négatif. Par ailleurs si vous voulez en faire de même pour moi afin de me dire ce qui vous va et ce qui ne vous va pas, c’est l’occasion !

Allez je commence par un tour de table de droite vers la gauche en respectant vos places assises de vendredi soir.

Gaël : tu as fait preuve de beaucoup de sérieux quand la situation l’exigeait, très bonne interprétation de ton personnage, très bonne utilisation des règles et bonne immersion tant dans le jeu que dans le système (bon faut dire que mes parties à la coloc’ aide à saisir le système quand tu as un PJ borgne tel que Mehdi qui en fait bon usage). Fais attention à ce que ton comportement hors du champ de vision de tes compagnons très discret soit le plus en rapport avec tes vertus.

Grégoire : que de classe, mais que de prudence ! Tu as un concept de personnage très bien ancré dans le BG parce que tu as su bien mener ton histoire, mais du nerf ! Tu es un héritier des dragons et tu ne dois plus te laisser faire par les autres petites frappes qui t’entourent (bien que ça démontre un trait de caractère très poli). La preuve en deux temps trois mouvements ils ne sont plus que de mauvais souvenirs.

Eric : le boulot de nuit a tué ton temps de création de personnage, dommage ! Pourtant avec le peu de temps que tu as eu tu as réussi un bien beau concept ! Très bonne interprétation du tortionnaire, je n’aimerai pas que la fiction dépasse la réalité (sinon c’est la fin des haricots pour les vieilles). Ton absence de parole te déséquilibre par rapport aux autres je pense que tu vas devoir fournir une dose de création supplémentaire pour pouvoir assurer le coup.

Lionel : ta manière de jouer montre que tu es très intéressé et très impliqué dans le jeu et ça fait plaisir. Tu t’es beaucoup investi et tu as un personnage qui lui aussi a de très bonnes connaissances de l’univers, du jeu en général du à nos parties antérieures. Mais attention, ton obstination sur certains points du jeu pourrait très vite t’amener à perdre du plaisir de jeu surtout si tu veux tout maîtriser dans la partie ! Concentre-toi plus sur les répercutions de tes actes ça t’évitera des tracas du style, geyser d’eau lol !

Points d’aventure :
Gaël : 8 PA
Grégoire : 7 PA
Eric : 7 PA
Lionel : 7 PA

Interaction entre les parties :


Vous avez deux actions scénaristiques entre les deux parties. Ces actions scénaristiques vous permettent de me questionner sur des éléments dans la partie, de faire des recherches, enfin bref tout ce que vous pouvez imaginer. Votre personnage en est à l’origine et lui permettra d’agir entre deux parties afin de profiter de nouvelles compétences, informations, etc. Ces actions scénaristiques se feront par MP, libre à moi de décider si ça marche ou pas, libre à vous d’en profiter ou pas. L’idée c’est de me décrire vos attentes, votre idée, votre démarche par A.S. et je vous réponds pour les deux d’un coup, après c’est à intégrer.

Admettons l’exemple suivant : entre les deux parties, Grégoire décide qu’il avait averti plus tôt avant son départ des voisins dans la recherche d’ouvrages sur le thème du voyage en désert. L’action est validée et lorsqu’il recroise ces personnes sans doute elles auront quelque chose pour lui, etc.

Résumé de partie :


Si quelqu’un veut écrire un résumé de partie ou plusieurs personnes (c’est possible de le faire en commun ou que j’aie deux résumés ou plus), c’est possible et ce n’est pas obligatoire. Seulement, ceux qui le font pourront à chaque fois augmenter leurs compétences de poète ou sage d’un point (outre perception et galvaniser et sans jamais dépasser 3 par cette manière). Bien sûr le compte rendu de la séance est la somme des souvenirs du personnage qu’il a retranscrit avec plus ou moins de poésie, sur fond de guimbarde ou encore par un discours d’une implacable rhétorique (à vous de voir, ce qui est surtout fonction de la compétence que vous voulez augmenter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BiSuS (Lionel)

avatar

Date d'inscription : 23/10/2009
Je suis MJ à : Yggdrasil, Offshore Caraibes.

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mer 24 Mar - 23:25

(Bon pour ceux qui je le savent pas encore j'ai pas du-tout une bonne mémoire pour les noms donc ne m'en voulez pas)

Résumé de la première session, du point de vue D'Aref.

Suite a une réunion extrêmement intéressante d'un point de vue social, comme comptable, ou mes nouveaux amis et moi purent en savoir un peu plus les uns sur les autres, et surtout rencontrer leurs proches en dit plus long que le plus long des discours, et surtout après tant d'années passées au palais de Jargath j'ai enfin pu rencontrer Mélik le chef spirituel de notre contré, cet homme que j'ai croisé tant de fois au détour d'un couloir, et qui ne m'avais jamais adressé auparavant a tenu une conversation réelle et sincère avec moi, quel plaisir quelle énorme opportunité pour moi...

Après avoir salué nos proches qui nous ont bien vite quittés, je l'ai écouté nous expliquer quelque chose que je savais déjà depuis que je suis en age de penser, la ville est condamnée, l'existence sur nos terre est compromise, tout ça car un pauvre crétin présomptueux et trop sur de lui a libéré une entité païenne, certains l'appellent Dieu, mais je refuse de reconnaitre une monstruosité pareille comme tel. Il nous as montré quelques reliques païennes composées de statues aux formes obscènes ainsi que de parchemins et nous as demandé d'enquêter a ce sujet sans nous donner plus de précisions.

C'est ainsi que dans un esprit d'optimisation et de gain de temps Ashanh Shérak a décidé de partir seul en quetter sur les parchemins. Et vous comprendrez que racontant cette aventure bien des années après (ou pas :p) que tout soit terminé ma mémoire me joue des tours, ainsi je ne me souviens pas de ce qu'on fait mes deux autres compagnons d'aventure, Sâadid & Vicente. Mais ce dont ma mémoire acceptes de se souvenir c'est que j'ai décidé d'aller interroger le libraire de la plus grande bibliothèque de la ville. J'ai eu l'occasion de rencontrer un homme délicieusement courtois et poli, bien élevé, bien qu'il ne paraisse pas riche, ou de sang noble. Tout de suite il m'a fait comprendre qu'il collectionnait les ouvrages de la civilisation perdue qui a créé les statuettes. Tres vite je décide de revenir avec les statuettes.

Ainsi me voila sur la route avec mon maitre d'arme personnel et un moudjahid dont on a confié l'escorte des statuettes. C'est ainsi que je subit une honteuse attaque vouée a l'échec, j'appris plus tard que le libraire en était la cause et qu'il souhaitait me voler les reliques afin de les revendre, honteux, grand mal a lui, moi qui l'appréciait tant. Retour au palais soigner mon compagnon d'escorte qui a pris une vilaine estocade et attendre de meilleurs résultats de la part de mes partenaires.

Trois jours plus tard nous voila tous réunis au point de rendez-vous, échanges d'informations toutes plus inutiles les unes que les autres, mais surtout quel plaisir de revoir mes comparses en bonne santé, et même si Vicente m'en a voulu pour avoir pensé bien faire en sortant les statuettes de la sécurité du palais.

(j'ai oublié comment on se retrouve là, mais c'est très peu de temps après, la scène qui suit comporte peut être quelques erreurs je m'en excuses).

Nous nous déplaçons tous ensemble dans les bas-quartiers, quand soudain Vicente semble être perturbé, et nous explique qu'il a déjà vu la maison devant laquelle nous nous trouvons, déjà vu en rêve, un songe durant lequel il voyait une personne étrangère se faire égorger, personne ne sait vraiment quoi dire devant cette macabre révélation, nous décidons de toquer a la porte, rapidement ouverte par une personne des plus charmantes, une mama aussi muette que grosse, ceci dit cette dernière fut prise d'une passion pour Ashanh Shérak qui en profitât pour pénétrer... sa demeure. Et c'est de cette façon que mon ami découvrit le cadavre d'un homme qui lui semblait proche, c'est aussi a ce moment que je m'assoupis pour d'obscures raison, il faudrait que j'en parles a mon guérisseur personnel, c'est plus qu'inquiétant.

Quelques temps plus tard je fut réveillé par un brouhaha a l'étage qui s'estompât rapidement et, non sans avoir repris mes esprits, pour voir Ashanh Shérak receuilli sur le corp de son ami. Je fit de meme instantanément et laissat envahir la parole d'Oubhal-Jargath en moi pour entrer dans une transe spirituelle, a un tel point que je pertit tout controle du temps, de la réalité et de moi même, je repris conscience quelques minutes supposées plus tard le visage crispé de tics a chaque fois que je parlais, il faut vraiment que je consulte ce guérisseur moi, je commence a être de plus en plus soucieux.

Vicente et moi décidons de rendre visite au libraire afin de lui faire cracher le morceau par rapport aux informations qu'il détient & Ashanh Shérak décide de bassiner la propriétaire de la maison, tache qui apparemment se montrera plus tard couronnée de succès.

Mon ami libraire se montre bien moins accueillant qu'il y a trois jours et fais appel a trois gros bras pour nous chasser, Vicente fait preuve d'un courage immense et décide de tous les attirer sur lui a l'extérieur pendant que je reste a l'intérieur de la bibliothèque pour m'occuper du libraire, un plan ingénieux qui ne peut sortir que de la tête d'un fin stratège. Grâce a mon sens aiguisé du négoce j'ai très vite repéré un objet pour lequel mon interlocuteur tenait énormément, je n'ai pas tarder a apprendre l'existence d'un vendeur de reliques mystérieux, ce scélérat est bien connu dans le monde du marché parallèles, les rats ruinent nos contrés ils sont une honte a annihiler au plus vite !

Sortant de la librairie fort de ces nouvelles informations que je m'empresse de partager avec Vicente apparemment victorieux. Nous décidons de retourner a la maison des bas quartiers que nous avions quittés quelques temps plus tot pour croiser nos comparses en chemin qui nous expliques qu'ils savent que ce fameux marchant douteux serait de passage dans des ruines proches de la ville.

La nuit étant tombés nous décidons quand même de partir pour ces fameuses ruines, quelques heures de voyages et une fausse alerte de la part de Sâadid plus tard, nous arrivons a ces fameuses ruines ou un hommes mystérieux nous attend a la fin d'un long corridor.

(fin de la premiere session.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiny ( Eric )

avatar

Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31
Localisation : Proche de Marseille
Je suis MJ à : Voir mon message dans les presentions

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 25 Mar - 1:06

Citation :
Eric : le boulot de nuit a tué ton temps de création de personnage, dommage ! Pourtant avec le peu de temps que tu as eu tu as réussi un bien beau concept ! Très bonne interprétation du tortionnaire, je n’aimerai pas que la fiction dépasse la réalité (sinon c’est la fin des haricots pour les vieilles). Ton absence de parole te déséquilibre par rapport aux autres je pense que tu vas devoir fournir une dose de création supplémentaire pour pouvoir assurer le coup.

Dans le cas où j'agis plus que ce que je parle, et que je donne aux autres que les informations qui me parait intéressant de leur dire, je ne vois pas le problème fiou

Sinon ahrem, la situation de mon point de vu :

Journal d’un mercenaire : 1er Contact de la Nouvelle vie ( Part 1 )

Foutu Iksander, j’ai horreur des missions et des ordres qui me donne directement, comme si je n’étais pas capable de trouver du boulot tout seul depuis que je suis partis il y a 8 ans. En plus il m’envoie à Jargath, la capitale ! Le genre de ville que je me passerais bien, bruyante, brûlante, avec ces riches hautains et sur d’eux, puis ces bas quartiers dont les soi-disant assassins sont une honte pour la profession. S’ils connaissaient le camp, ils se reconvertiraient tous éleveurs de chameaux ! Tous ça pour quoi hein ? Il m’a pas dit combien cela payé et en plus je vais devoir faire équipe avec des inconnus au services d’un certain Melik, assistant du roi, rien que ça… (Nb : ne pas lui dire la vérité sur le convois du mois dernier… ). Enfin bref, voici enfin les portes de la ville…

Sâadid du Desert arriva au porte de la ville, ce qui m’y fin à son renfrognement qui depuis plusieurs jours l’agace. Pourquoi lui doit faire une mission de seconde zone dont les gains sont incertains. Mais surtout, pourquoi Maître Iksander la dépêché lui spécialement sans possibilité de refus ? A cause de cela l’attaque de la caravane devra être repoussé voire annulée. Il mit son chameau à la garderie et entra en ville. Les rues et ruelles sont peu sur ici, les coupes bourses sont monnaies courantes, heureusement que son physique exceptionnel lui permet d’être tranquille, en général. Arrivé dans le palais il rencontra trois personnes, un moudjahid ( on dirait un simplet, j‘espère qu‘il sait ce battre ), un médecin des lunes rouges ( tient,un relique vivante dans ce monde, ces services doivent coûtaient une fortune ) et un marchant ( retenons son signalement, il a l’air de valoir son pesant en or ). Tout trois avait l’air d’attendre quelqu’un aussi. Puis un grand sage arrive, dans sa prestance et son sérieux nous mimes genoux à terre immédiatement par respect.

Melik… le fameux contact, qu’il parle et qu’en on finisse. Le temps presse…

Après des présentations rapides, Mélik nous invita a relevé la tête et la, la stupeur fut grande.

Le vieux !!! Qu’est-ce qu’il fout la ??? Et qui ces sont autres vieux clowns aussi ?

Maître Iksander, digne de lui-même se trouvait en retrait par rapport aux autres congénères, plus joyeux et fêtard, comme une réunion de famille attendu depuis trop longtemps qui arriva enfin. Seul, froid, discret et prêt a se battre, comme il le lui avait appris depuis son enfance, Iksander ne se mélangeait pas. Les trois autres protagonistes n’avaient pas l’air de l’avoir vu, mais chacun semblait reconnaître l’un des vieux guerriers. La situation commença à tourné au cirque, seul Melik garda son sérieux, enfin, il soupirait devant tant de mièvrerie… Il calma rapidement cette scène et, étrangement même Iksander semblait sensible à ces mots, lui dont rien de pouvait l’influencer.

Mais que fait le vieux ici ?! Depuis quand il a des rapports avec des membres liées à la famille royale ? Bon ok, en même temps je connais presque rien de lui.

Chacun des vieux guerriers se plaça derrière une personne, celle qui connaissait le plus. Un frisson parcoura ma nuque, en général avoir Maître Iksander derrière soi n’est pas une bonne idée… Combien y sont restés…

- C’est lui lança Melk a l’attention de Iksander, c’est lui que tu as choisis ?
- Oui, il n’y a pas de doute la dessus., répondit l’intéressé.

Avant même dire un mot l’un des guerriers lança une attaque circulaire, rapide et sournoise à mon encontre, cependant l’esquiver fut d’une facilité déconcertante.

Putain ces vieux et leurs test à la con…

- Effectivement, il n’est pas mauvais le jeune, décréta le vieux guerrier.
- Alors soit commencé alors.

Chacun des guerriers passant derrière moi et me frappa l’omoplate gauche. Chacune de leurs tapes répandis en moi une sensation étrange. Une chaleur brûlante parcourait mes veines, trop brûlante même, la température monta d’un coups, je suffoque, je crache… je crache de la cendre !!! Mais que ce passe-t-il ? Aaaarg sa brûle ! Ma vu se trouble Maître Iksander me regarde dans les yeux lorsque je m’effondre par terre, et pour la première fois, je crus voir une légère tristesse furtive sur son visage, puis tout deviens noir, et le cauchemar commença…






Alors vu l'heure je finirais demain, c'est il y a des fautes, c'est normal je suis fatigué, si c'est moche et mal écrit, dite le, je ne vous en voudrais pas, je suis pas très littéraire...

_________________
My Friend, my Master... Bomberman
put in this bomb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gregzel

avatar

Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 26
Localisation : Marseille et Grasse
Je suis MJ à : Anima

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 25 Mar - 18:50

Ce récit présentera surement de multiple répétition et description assez chaotique.
Le tout étant plus ou moins rédigé dans l'ordre des évènements et encore...
Et avec surement certaines fautes aussi.



Récit de l'aventure selon Vicente :


Touts se déroula par un matin plus ou moins radieux. Ce fut lors d'une réunion, que je découvrit avec stupéfaction, les amis et compagnon de jeunesse de grand père. En effet jamais au grand jamais je n'eus put imaginer que se dernier puisse être accompagné lors de ces périples de jeunesse par de telle énergumène. Mais il est vrai qu'il ne me parlait très peu de ces compagnon de voyage sauf dans c'est récit lorsqu'il me racontait ses aventure.

En effet se matin la j'avais rendez vous au palais de Jergath avec le chef spirituelle qui plus est, le dénommé Melik. Se dernier étant assez âgé plus encore que mon grand père.

Je me demande d'ailleurs comment il fait encore pour tenir debout?

C'est la que je fit la connaissance de mes trois compagnon de route pour la mission qui nous sera assigner (qui consiste a reprendre le flambeau de nos mentor, amis ou parents, nous verrons ceci un peu plus loin dans le récit), mais aussi de leur mentor a chaqu'un.
Il y avait un homme à la peaux plus ou moins blanche (Un nordique surement, que fait-il ici ?), il était en plus torse nue, l'air plutôt guerrier, vue sa corpulence et ossature. Il se dénommé Sâadid, il me semble. Il était accompagné d'un homme très silencieux, ne disant presque jamais rien.
D'un Homme richement vêtue, un négociant ou marchant influent de la ville, a mon humble avis (se qui s'est avéré assez juste), son nom m échappe encore mais dans mon lointain souvenir, il devait s'appelle Aref. Accompagné lui aussi d'un des haut marchant de la ville.
Et puis d'un homme aussi fin qu'une brindille (D'ailleurs comment fait t-il pour ne pas être emporter par le vent celui la). Il fait partie des médecins légendaires à la lune rouge du savoir tatoué. (Il y en a encore de nos jour.) Il avait a ses coté des jumeaux assez blagueur a mon goût.

Après ces présentation et retrouvailles au air d'une grande réunion de famille si attendue depuis longtemps. Melik nous fit un rapide topos de notre mission, qui consiste à retrouver et étudier les relique de l'ancien temps (relique des dieux païen).
En effet, il y a une vingtaine d'années déjà nos mentors, ont été charger de visiter des ruine d'une ancienne civilisation. La bas un moudjahid (dont au préféra ne plus connaître ne nom) libéra un de ces dieux de l'ancien temps, le dieux crocodile. Depuis lors un temple a été construit pour contenir la malédiction, mais la barrière irriguer pour protéger le monde de cette être maléfique, faiblit de jour en jour malgré les prière des prêtre pour le contenir.

C'est donc a eux de reprendre les recherche de leur ancêtre. Mais avant de continuer plus, nos mentors nous l'essaie au bon soin de Melik. Quand ils se retirèrent, chaqu'un posa le main sur Sâadid, et la il eu un étrange phénomène. En effet se dernier se mis a cracher des cendre, à pousser des cris et une marque de griffure apparue sur son épaule.

Qu'est ce que c'est que sa? Surement son héritage des dragon qui est entretint de ressortir.

Après sa le guide spirituel, nous mena dans une pièce assez singulière, et nous montras les diverses objets rapporter de leur expédition pendant ces 20 ans. Elle comporter certes des objets de grande valeur mais combien dangereux. Il y avait quelque parchemins avec des dessin dessus (le tout pouvant peut être formée une sorte de langage). Et un coffret avec 3 trois statuette et une probablement manquante.
Après quelque conclusions, nous remercions Melik et nous dirigions vers la sortie du palais.

A la sortie nous découvrons un petit singe (pouvant parler chose assez peu commune), nommé Cacahuète. Ce dernier nous dit qu'il nous accompagnera tout le long de nos recherche. D'ailleurs se petit singe raffole de cette nourriture, d'où son nom. Se qui ne tardera pas à mon avis à agacé certain membre de notre groupe. Personnellement temps qu'il ne me casse pas trop les pieds, cela me va.

A la suite nous nous séparons pour faire, de plus amples recherche sur se que l'on nous a appris.

Personnellement je ne savait que en penser.
Ainsi donc se vieux Chenapan, avait lui aussi sa part de responsabilité dans toutes cette affaire, il me l'avait bien caché. Mais bon il devait avoir ses raison personnelle.
Je décidez sur une impulsion soudaine, d'aller dans les bas quartier de la ville. Bien mal m »en pris a peine arrive-je la bas. Que je me fis agresser par des malandrin. J'essayais au début de négocier sa calmement et posément comme me l'avait appris mon papy. Mais bon têtus comme ils étaient, je fut obliger de faire des négociations disons plus sérieuse et moins tendres que prévues.

Suite à sa, je décidais de remontais dans les haut quartiers, il y a que la haut ou c'est a peu prêt sur. Et encore tout dépend des circonstances. Je rentrais chez moi dans l'espérance d'avoir de plus amples explications sur ce qui se passe avec mon papy. D'ailleurs entrant j'eus la sensation bizarre qu'il manqué quelque chose dans la maison, oui c'est mon grand père n'était pas la taper du pied en disant « Tu es en retard !! ». je le cherchais dans la maisonnée mais aucune trace de lui. C'est a se moment la, que je suis allée dans la chambre à la recherche d'un indice. Je trouvais une lettre me disant qu'il était parties, me confiait le reste de la tache.

Le matin suivant je comptais ressortir de chez moi, mais je fut interpeller par un voisin, me remettant un colis et me demandant si mon grand père était, je lui dit qu'il était absent pour le moment et était partie pour une affaire requérant sa présence.
Je retournais dans la maison, et ouvrit le paquet et découvrit mon fétiche d'antan petit, mais il était démonter. Je décidais de l'emporter avec moi et de le faire en allant au palais.

Une fois au palais, j'étudiais la boite, sous toute ses couture et en essayant d'identifier le moindre signe ou indice. J'en découvrit plusieurs fort intéressant comme que les trois statuette avais la forme d'animaux ( faucon, chacal et sans l'humain) et que les dessin aussi faisait référence pour le plupart à des formes animale plus ou moins reconnaissable (Ibis, chat, Scarabée, Crocodile, …)

A la fin de ses trois jours, je trouver mes compagnon devant le palais, et nous échangèrent nos trouvailles, impressions et indices. Lorsque j'appris que se marchand avait pris les statuettes du palais pour les montrer et les exposer au danger éventuelle, j'ai crus que j'allais le tuer, mais fort heureusement grâce au heure passer à méditer, je n'en fit rien.

Tout d'un cout Sâadid, eu une étrange réaction, et partie sans la moindre explication de sa part. Nous nous retrouveames devant une maison que je reconnue tout de suite, suite à la vision que j'ai eu. Je toquer à la porte et une mama, en sortie l'air fort désagréable, il faut la comprendre, quatre gaillard devant sa porte cela na rien d'engageant surtout avec nos profile. Malgré tout sa et le charme naturel de notre amis le guérisseur, nous réussîmes a rentrer de dans la maison.

Une fois à l'intérieur se que nous découvrîmes nous laissa sans souffle. De grande gerbe de sang étaient étalais sur les murs, et un homme était non loin de la, étendues par terre. Certain de mais compagnons, s'évanouir devant une telle horreur.
Personnellement cela me laissa sans souffle ni ardeur. Malgré tout j'inspectais la maison, au cas ou d'une embuscade, on ne sait. J'ai bien, en effet un homme nous attendais à l'étage. J'ai encore une fois essayer de faire sa pacifiquement mais apparemment cela ne marche pas. Il sortie par une fenêtre ouverte, et une fois à une bonne distance, il se mis à marcher d'une façon nonchalante..

Attend, il me provoque la non? Oui c'est bien sa il me provoque. Marre d'être un gentil. Fonçons.

Je saute par la fenêtre et pendant se temps la une flèche vient se détruire sont genoux, j'appris quelque instant plus tard que c'était la flèche de mon compagnon Sâadid. Merci à lui. Après sa je n'eus aucun mal à l'achever avec une épée rougeoyante de flamme. Pas grave pour l'interrogatoire, de toute façon il ne savait rien.

Après se rude combat, je retourner à l'intérieur de la maison, je découvrirais Ashanh, entretint de pleurait son amis mort dans cette maison.

Nous décidâmes de faire deux groupe distinct à fin de couvrir plus de zone éventuelle, un qui irais voir le libraire, et l'autre qui interrogerais la mama.
Il fut décidais que je devais aller avec le marchand à fin à mon avis de couvrir ces arrière au cas ou , mais à mon avis, il en aurait pas trop de besoin, il doit bien savoir se débrouiller tout seul non. Mais bon faisant comme sa pour le moment je pourrait peut être en tirais quelque chose.

Une fois chez se maudit libraire qui d'ailleurs et très apte à répondre à cote de la plaque lorsque l'on lui pose une question. Au début j'ai laissé mon camarade l'interroger, le jugeant plus apte que moi dans les négociation, c'est un marchant après tout. Effectivement il en avait mais un peu trop à mon goût. C'est sans compter aussi sont garde du corps qui le suit comme son ombre, en y repensant maintenant, sa devait être plus être un interrogatoire forcement musclé plus que autre chose. Suite à un temps assez stérile à mon goût, je décide enfin de prendre les chose en main. Et malgré que se soit un homme assez âgé, je ne vais pas prendre de gant avec lui mais laisser exprimer se qui va se passer et lui dire les quatre vérité en face et pas par des chemin détourner cette fois mais par la grande avenue avec la grande porte au fond.
Je n'ai même pas eu le temps de commencer à l'interroger, que une montagne, c'est diriger vers moi, et ma dit de le reposer, se que je fit pendant un court instant, je ne voulais pas faire éclater un scandale dans un endroit si exposé.

Malgré toute les bonne manière et code de conduite dont j'avais pue bénéficier, je menacés une dernière fois le vieillard et lui filais un cout de poing en plein dans le ventre, une vengeance certes mesquine mais mieux que rien et je m'en allais plus ou moins rapidement. Pour leur comprendre que je m'en foutais un peu.

Après sa à mon humble avis le protecteur du vieillard n'a pas du supporter cette affront qui plus est personnelle aussi. Il me défia en duel (je me souvient plus du mots désolée) au Shimshir. Chose que j'accepte, je n'ai pas envie que l'on me traite de lâche, mais avec réticence au début. D'ailleurs je découvre que lui aussi est un Héritier des Dragon.

Et mince manquait plus que sa pour couronner le tout de cette journée.
Mais il veut vraiment me tuer en plus. Très bien il me laisse pas le choix.

Après deux trois passes d'armes et quelque blessure à mon encontre, j'ai remarquer que nous luttions à force égale se ne sera pas facile, c'est à se moment la que je suis réellement rentrer dans le duel, et le mis à terre quelle que instant plus tard, il était toujours en vie Dieu merci.
D'ailleurs il partie sans demander son reste, la populace elle aussi était très attirer par se combat et sont résultat à la fin.
Mon compagnon revint lui aussi, dire que je l'avait presque oublier pendant se temps la d'ailleurs ou était il pendant se temps la. Il me donna tout en marchand vers la maison de la mama les informations récupéré. Sur le chemin du retour nous trouvâmes nos deux compères eux aussi en route vers le libraire. Nous échangeâmes les dernières informations appris aujourd'hui. Nous découvrîmes que tout semblais se relié à un homme, qui c'est liées au hommes du dessert.

Étrange, d'habitude les hommes des sables ne s'allie avec personne et reste indépendant, bizarre vraiment très bizarre.

Suite à ces découverte on es parties vers le dessert.
Et on arrive au ruine ou un homme étrange nous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Lun 29 Mar - 14:40

Retour sur la partie du 26.03.2010

Malgré le retard d'Eric la partie a pu démarrer de manière synchronisée (merci le retard prit à cause de la pizza). Encore une fois vous vous êtes tous montré impliqués bien que les actions conjointes on été moins fréquentes que les actions individuelles. Mais au final vous avez réussi à avancer dans le scénario. Je ne ferais pas de réactions individuelles car plus ou moins vous avez avancé de la même manière. Faites attention votre vertu la plus basse peut vous tirer vers le bas (logique), vous êtes des héros ! Eh puis, lorsque la situation l'exigera (ce n'est pas encore le cas désormais) vous aurez à rester unis pour faire face aux problèmes de cette aventure !

Points d'aventure


Gaël : 8 P.A.
Grégoire : 8 P.A.
Eric : 8 P.A.
Lionel : 8 P.A.

N'oubliez pas, pour cette session aussi vous pouvez :

1. Faire une compte-rendu de la partie (et gagnez par la même des points de sage ou poète selon votre manière de le faire).

2. Imaginer deux actions scénarisées qui peuvent vous faire avancer, débloquer des indices, etc.

A la semaine prochaine.


Dernière édition par Heyk le Mar 6 Avr - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leodgardi

avatar

Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 39
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : voir signature

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Lun 29 Mar - 14:56

Mazette, ils ont des devoirs à faire !

Bon de mon coté aussi study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BiSuS (Lionel)

avatar

Date d'inscription : 23/10/2009
Je suis MJ à : Yggdrasil, Offshore Caraibes.

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Ven 2 Avr - 3:02

BiSuS (Lionel) a écrit:
(Bon pour ceux qui je le savent pas encore j'ai pas du-tout une bonne mémoire pour les noms donc ne m'en voulez pas)

Résumé de la première session, du point de vue D'Aref.

Suite a une réunion extrêmement intéressante d'un point de vue social, comme comptable, ou mes nouveaux amis et moi purent en savoir un peu plus les uns sur les autres, et surtout rencontrer leurs proches en dit plus long que le plus long des discours, et surtout après tant d'années passées au palais de Jargath j'ai enfin pu rencontrer Mélik le chef spirituel de notre contré, cet homme que j'ai croisé tant de fois au détour d'un couloir, et qui ne m'avais jamais adressé auparavant a tenu une conversation réelle et sincère avec moi, quel plaisir quelle énorme opportunité pour moi...

Après avoir salué nos proches qui nous ont bien vite quittés, je l'ai écouté nous expliquer quelque chose que je savais déjà depuis que je suis en age de penser, la ville est condamnée, l'existence sur nos terre est compromise, tout ça car un pauvre crétin présomptueux et trop sur de lui a libéré une entité païenne, certains l'appellent Dieu, mais je refuse de reconnaitre une monstruosité pareille comme tel. Il nous as montré quelques reliques païennes composées de statues aux formes obscènes ainsi que de parchemins et nous as demandé d'enquêter a ce sujet sans nous donner plus de précisions.

C'est ainsi que dans un esprit d'optimisation et de gain de temps Ashanh Shérak a décidé de partir seul en quetter sur les parchemins. Et vous comprendrez que racontant cette aventure bien des années après (ou pas :p) que tout soit terminé ma mémoire me joue des tours, ainsi je ne me souviens pas de ce qu'on fait mes deux autres compagnons d'aventure, Sâadid & Vicente. Mais ce dont ma mémoire acceptes de se souvenir c'est que j'ai décidé d'aller interroger le libraire de la plus grande bibliothèque de la ville. J'ai eu l'occasion de rencontrer un homme délicieusement courtois et poli, bien élevé, bien qu'il ne paraisse pas riche, ou de sang noble. Tout de suite il m'a fait comprendre qu'il collectionnait les ouvrages de la civilisation perdue qui a créé les statuettes. Tres vite je décide de revenir avec les statuettes.

Ainsi me voila sur la route avec mon maitre d'arme personnel et un moudjahid dont on a confié l'escorte des statuettes. C'est ainsi que je subit une honteuse attaque vouée a l'échec, j'appris plus tard que le libraire en était la cause et qu'il souhaitait me voler les reliques afin de les revendre, honteux, grand mal a lui, moi qui l'appréciait tant. Retour au palais soigner mon compagnon d'escorte qui a pris une vilaine estocade et attendre de meilleurs résultats de la part de mes partenaires.

Trois jours plus tard nous voila tous réunis au point de rendez-vous, échanges d'informations toutes plus inutiles les unes que les autres, mais surtout quel plaisir de revoir mes comparses en bonne santé, et même si Vicente m'en a voulu pour avoir pensé bien faire en sortant les statuettes de la sécurité du palais.

(j'ai oublié comment on se retrouve là, mais c'est très peu de temps après, la scène qui suit comporte peut être quelques erreurs je m'en excuses).

Nous nous déplaçons tous ensemble dans les bas-quartiers, quand soudain Vicente semble être perturbé, et nous explique qu'il a déjà vu la maison devant laquelle nous nous trouvons, déjà vu en rêve, un songe durant lequel il voyait une personne étrangère se faire égorger, personne ne sait vraiment quoi dire devant cette macabre révélation, nous décidons de toquer a la porte, rapidement ouverte par une personne des plus charmantes, une mama aussi muette que grosse, ceci dit cette dernière fut prise d'une passion pour Ashanh Shérak qui en profitât pour pénétrer... sa demeure. Et c'est de cette façon que mon ami découvrit le cadavre d'un homme qui lui semblait proche, c'est aussi a ce moment que je m'assoupis pour d'obscures raison, il faudrait que j'en parles a mon guérisseur personnel, c'est plus qu'inquiétant.

Quelques temps plus tard je fut réveillé par un brouhaha a l'étage qui s'estompât rapidement et, non sans avoir repris mes esprits, pour voir Ashanh Shérak receuilli sur le corp de son ami. Je fit de meme instantanément et laissat envahir la parole d'Oubhal-Jargath en moi pour entrer dans une transe spirituelle, a un tel point que je pertit tout controle du temps, de la réalité et de moi même, je repris conscience quelques minutes supposées plus tard le visage crispé de tics a chaque fois que je parlais, il faut vraiment que je consulte ce guérisseur moi, je commence a être de plus en plus soucieux.

Vicente et moi décidons de rendre visite au libraire afin de lui faire cracher le morceau par rapport aux informations qu'il détient & Ashanh Shérak décide de bassiner la propriétaire de la maison, tache qui apparemment se montrera plus tard couronnée de succès.

Mon ami libraire se montre bien moins accueillant qu'il y a trois jours et fais appel a trois gros bras pour nous chasser, Vicente fait preuve d'un courage immense et décide de tous les attirer sur lui a l'extérieur pendant que je reste a l'intérieur de la bibliothèque pour m'occuper du libraire, un plan ingénieux qui ne peut sortir que de la tête d'un fin stratège. Grâce a mon sens aiguisé du négoce j'ai très vite repéré un objet pour lequel mon interlocuteur tenait énormément, je n'ai pas tarder a apprendre l'existence d'un vendeur de reliques mystérieux, ce scélérat est bien connu dans le monde du marché parallèles, les rats ruinent nos contrés ils sont une honte a annihiler au plus vite !

Sortant de la librairie fort de ces nouvelles informations que je m'empresse de partager avec Vicente apparemment victorieux. Nous décidons de retourner a la maison des bas quartiers que nous avions quittés quelques temps plus tot pour croiser nos comparses en chemin qui nous expliques qu'ils savent que ce fameux marchant douteux serait de passage dans des ruines proches de la ville.

La nuit étant tombés nous décidons quand même de partir pour ces fameuses ruines, quelques heures de voyages et une fausse alerte de la part de Sâadid plus tard, nous arrivons a ces fameuses ruines ou un hommes mystérieux nous attend a la fin d'un long corridor.

(fin de la première session.)

Une fois arrivé a une distance assez proche pour discuter, mais assez éloignés pour se disperser en cas de pépin, curieusement, et a mon grand désespoir, il n'y eu que peu de discussions, et pas mal de pépins, en effet il était au courant de notre venue et préparait une embuscade avec quelques traines-babouches.

Après une victoire aussi éclatante qu'écrasante de notre part un homme mystérieux apparut nous disant de partir au plus vite qu'un danger imminent nous menaçait. Certains de mes compagnons décidèrent de l'écouter et s'enfuirent sur le champ, les hommes restants & moi chargeâmes l'homme maintenant prisonnier a dos de chameau & commencèrent à mettre les voiles. Rapidement nous entendîmes un bruit énorme derrière nous, je fut rapidement distancé et après un rapide coup d'œil en arrière je vis avec horreur qu'une énorme vague lumineuse renversant tout sur son passage était entrain de me rattraper a vitesse grand V.

Aucun miracle ne sauva ma peau, seulement ma puissante maitrise des éléments et mon sang froid sans failles. Lorsque la vague arrivât a ma hauteur mon chameau fut tué sur le coup et je fut propulsé a une distance phénoménale, j'ai bien cru finir comme le guerrier des quartiers nobles, mais comme j'ai dit plus haut, ma puissance & ma précision m'ont sauvé encore une fois. Dans ma chute j'ai rassemblé tout mon courage & le peu de concentration qu'il me resté pour créer une profonde marre afin d'amortir ma chute. Quelques longues secondes plus tard je sortais de là trempé mais vivant, je n'ai eu le temps de ne faire que quelques pas que ce maladroit de vicente me pris sur sa monture non sans dommages.

Après quelques heures de voyage nous arrivâmes a Jargath le groupe se séparât a nouveau afin d'enquetter. Pour ma part, direction le palais afin de recevoir quelques soins, car dans la bataille j'ai reçu une blessure légère a cause d'un archer un peu moins mauvais que les autres, et la cascade pour monter sur le cheval ne m'as pas laissé indemne, de plus mon visage est maintenant entièrement paralysé. L'apotiquaire m'a indiqué le nom d'une drogue qui pourrait me guerrir très simplement. Mais pour l'instant j'avais d'autres priorités, mes bourses étant plus que vide j'ai décidé de rendre visite à une très grande amie personnelle : La reine afin de lui demander de l'aide a ce niveau, ce qu'elle fit.

Ainsi je me rendit a la trésorerie du palais, ou je croisais mon père adoptif, qui, après un bref échange affectif m'indiquât le bureau ou travaillait la fameuse trésorière qui pourrait me donner quelques once de safran durement méritées. Un regard amateur aurait pu définir que la première fois que je l'ai vue je fus frappé par sa beauté, sa manière, son parlé, ou encore sa façon de négocier, mais non ce qui m'a touché en premier c'est le pouvoir qu'elle possède, la discussion que j'ai eu avec elle a vite conclu a rendez vous le lendemain, qui a tres vite conclu a un diner en tête a tête dans la meilleure taverne de la ville, qui conclut a un rendez vous le soir même dans ma suite au palais.

La lune étant haute, après avoir étudié quelques grimoires que j'ai en ma possession une ravissante créature frappât a ma porte je découvrit vite qu'elle n'était pas la personne que j'attendais, j'ai réussi a résister a la tentation (bien présente), et a la mettre dehors, la nuit ne faisant que commençait j'ai décidé de rendre visite a notre ami libraire maintenant en prisonnier.

Sans surprise il fut absolument ravit de me voir, me donnât les informations que je recherchais sur l'obtention d'un tapis volant (mon rêve !), il m'apprit aussi la présence d'un artéfact hérétique dans un des bordel des bas quartiers, évidemment ma mémoire commence a me jouer des tours & je n'ai noté que la moitié du nom. Je décidât de me rendre a la garnison du palais interroger les gardes a qui j'ai du généreusement graisser la patte avec ma plus grosse bourse afin d'obtenir le nom connaitre.

Sur le chemin des bas quartiers j'ai croisé Vicente, qui a accepté de me suivre lorsque je lui ai indiqué que je pensais pouvoir trouver quelque chose d'intéressant sur place. Il acceptât et nous arrivâmes relativement vite sur place. Une fois a l'intérieur et après un tour rapide j'ai très vite repère un passage sous le sol dans une arrière salle, j'ai expliqué la chose a Vicente qui refusât de descendre la dedans sans un prêtre que c'est bien trop malsain. Ainsi je décidais d'aller chercher ma tenue pieuse au palais & de revenir, une vingtaine de minutes plus tard me revoilà sur place mon ami m'attendant nous décidâmes de ne plus perdre de temps.

La patronne du lieu nous ouvra le passage & nous descendîmes dans le sous sol dans un noir presque complet (amélioré par ma magie ainsi que quelques torches). Tres rapidement nous trouvâmes le parchemin posé sous un cloche de verre, j'avertis alors Vicente et mon fidèle maitre-d'arme de se tenir prêt a frapper car le contact de ma main sur le parchemin. Apres une rapide prière a Oubhal Jargath je pris le parchemin la vue totalement obstruée par la transe causée par ma prière.

(Fin de la seconde session.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mar 6 Avr - 13:43

Retour sur la partie du 02.04.2010

La séance a bien commencé, vous vous êtes tous démené pour avoir les informations nécessaires afin de continuer la campagne et résoudre l'intrigue principale, à savoir l'utilisation d'une relique khéméenne dans un temple afin d'activer le lien qu'elles ont entre elles afin de localiser le fameux vase canope manquant. D'un point de vu du jeu tout s'est bien déroulé, en dehors du jeu ce qu'il s'est passé est inadmissible et ce qui s'est passé autour de la table devra être résolu, sinon ce n'est pas la peine de rejouer.

Mon avis :

Lionel tu as vécu des scènes en jeu qui ont affecté ton comportement en HRP. Tu as commis un acte RP qui n'a pas plu à tes camarades, ils ont réagi dans le jeu sans te prendre à partie en HRP, ce qui t'a fait éclaté c'est l'avis de Gaël en HRP disant qu'il avait été gentil en ne te tuant pas ce qu'ils auraient tous pu faire et du faire (les circonstances sont nombreuses je ne suis pas là pour en débattre). Suite à cela, vu ton état, j'ai décidé d'aplanir les choses afin qu'elles sortent des deux côtés. C'est à ce moment là, au milieu de la discussion, que Gaël (et c'est une grande erreur de sa part) t'as insulté ce qui a terminé de séparer les deux avis.

Je pense que ce débat d'opinion n'amènera nul part si vous restez sur vos deux positions :
Lionel : n'a pas supporté d'être rabaissé en RP et l'a pris en HRP en pensant que c'était une marque d'irrespect des joueurs
Gaël : A peut être joué de manière extrême en RP (mais c'est dans le jeu) et c'est montré insultant


Points d'aventure

Gaël : 9 P.A.
Grégoire : 10 P.A.
Eric : 8 P.A.
Lionel : 8 P.A.

Vos P.A. pour Gaël et Lionel sont temporaires, j'ajusterai en fonction de la solution trouvée

Je ne vous répète pas vos possibilités à la fin de la séance en termes d'actions et de résumé.


Dernière édition par Heyk le Dim 18 Avr - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BiSuS (Lionel)

avatar

Date d'inscription : 23/10/2009
Je suis MJ à : Yggdrasil, Offshore Caraibes.

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mer 7 Avr - 19:55

Gaël a son caractère, j'ai le mien c'est deux chose qu'on ne pourra pas changer. En revanche on peut chacun faire un effort pour nous supporter histoire de finir cette campagne de la façon dont elle a commencé. C'est a dire bien.

La semaines dernière tu as parlé d'excuses mutuelles, personnellement je n'en attends pas de la part de Gaël, pour des raisons que je préciserais en privé. Et je pense que si je dois des excuses c'est a la table entière plutôt qu'a une personne en particulier, pour voir perdu patiente, comme tu me l'as fais remarqué lors de la première session, il y aura forcément des moments ou je serais frustré, et apparemment je cumules :p.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAR(GAEL)



Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 8 Avr - 12:26

Il est vrai qu'avec Lionel je n'aurais pas du me justifier en HRP, comme il n'aurait pas du s'emporter avant, mais comme me le rappelle heik "il suffit juste de savoir passer outre les petits désagréments de la vie et du jeu ! ^^".

J'apprécie la campagne et je souhaite que cela continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mar 13 Avr - 11:36

Retour sur la partie du 2.04.2010

Nouvelle partie à la table de capharnaüm, après un épisode sanglant où les PJs menaçaient de transformer la salle 10 de la Fac en ring de boxe voici que cette semaine ils l'ont transformé en Port Aventura. Une partie absolue où grâce aux renforts de Nicolas et de BAUBI (je le prononce comme je veux !) qui ont su s'intégrer très vite à la campagne mener par des PJs plus qu'en forme et inventifs. Bravo à tous !

Point d'aventure :

Gaël : 10 P.A.
Eric : 10 P.A.
Lionel : 10 P.A.
Baubi & Nicolas : ma reconnaissance éternelle bounce

Interaction entre les parties

Comme à l'accoutumé vous pouvez (cela reste facultatif) avoir deux actions par semaine pour glaner informations et autres éléments à votre totale discrétion. Je vous rappelle que ceux-ci ne peuvent porter que sur la durée du voyage où avoir été antérieur à votre départ.

Résumé de la partie :

Un résumé de la partie peut être fait afin de rendre compte de notre séance commune, j'ajoute pour les plus subtils, fins et originaux d'entre vous qui se prêteront au jeu un bonus exceptionnel d'un point de comédie vu les passages rocambolesques !


@ Vendredi les amis

Al-Rawi, le conteur farao


PS : oubliez pas de retirer vos photos et dvd

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiny ( Eric )

avatar

Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31
Localisation : Proche de Marseille
Je suis MJ à : Voir mon message dans les presentions

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mar 13 Avr - 23:05

Citation :
voici que cette semaine ils l'ont transformé en Port Aventura

N'importe quoi... On est juste en avance sur notre temps c'est tout bounce

Et vive le bobsleigh dans une pyramide !!!!

_________________
My Friend, my Master... Bomberman
put in this bomb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAR(GAEL)



Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mer 14 Avr - 1:09

Résumé Ashanh de la sortie à Tou'Tan'Bobsleigh


Nous sommes arrivé en vue de l'île de Dagamatra déserte depuis une Vingtaine d'année. Étonnamment Cette île déserte était pleine de vie, autre les arbres à moitié mort un dragon de feu symbole de Jergath, nous attendez. C'est là que les chose ont commencé à être bizarre car un homme nous attendez sous cette forme de feu, vêtu en tout et pour tout d'une feuille de bananier. Après avoir débarquer et renvoyer les barque sur la caravelle, nous sommes rejoins par ce "personnage" qui veut fuir cette île, il veut nous faire croire que le dieu le pourchasse, alors qu'il est partie, ainsi que d'autres âneries. Peu de temps après nous avons été rejoins par Yoma(e) (oui il y a toujours un doute), donc sur cette île de moins en moins déserte Nous finissons par comprendre temps bien que mal, en faite plutôt mal que bien, que nos chères amis vienne de ce réveillé après vingt ans d'attente, ce qui puisque Yoma était revenu de l'île, nous désoriente de plus en plus. Pourtant je reconnais Yoma malgré ses vingts ans de moins, et aucun déguisement n'est détecté. Nous finissons par laissé ce mystère de coté. Je décide donc de m'enfoncer dans la forêt avec Sâadid, malgré les avertissement de nos nouveau ami. Il m'avait parlé de lézards humanoïdes nous en avons rencontré 4, à peine rentrer. Après avoir opérer une retraite stratégique tout en essayant de dialoguer (sur les conseils d'un vieux crasseux à qui j'ai donné une armure ), une fois cette idée abandonnée, au grand mot les grands remèdes, je les fais cuirs.
Nous récupérons Aref, qui est allé prendre un bain dans la mer allez savoir pourquoi, et nous rentrons à nouveau dans la forêt mais cette fois très discrètement. Nous nous dirigeons vers les ruines, sur le trajet, Hadjin part à la chasse aux reptiles (ce retrouvant avec 11 en puissance, par l'aide de ses amis) il se retrouve (je ne sait comment) avec des bras draconienne bon donc il se met à chasser, ainsi qu'à lancer des morceaux de maçonnerie wall bash sur les bestioles de passage. Nous finissons par rentrer dans les ruines qui semble être en faite une pyramide ensevelie, après quelques pièges et 3 heures de marche.

Nous nous décidons à créer un canoë de pierre avec 6 roues, éclairant sont chemin par magie, pendant ce temps Aref décide d'ouvrir une porte, vers quoi est une autre questions et je pense que même Aref n'en sais trop rien, donc de cette porte est sortie "le Seigneur des Cycles", qui nous à expliqué certain mystère de l'univers que nous n'avons... pas vraiment compris. Après cela nous avons descendu la pyramide en Tou'Tan'Bobsleigh, nous avons du créer des flots d'eau pour nous ralentir, ainsi qu'en modifiant les murs ainsi que les parois pour évité l'accident, nous avons entendu pendant ce périple des phrases comme Yahouu sans les mains, allez les mecs en se là refait, attention aux lames, Aref arrête de te cacher au font, Sous l'eau, sous l'eau, souuu.... blup

Vu que tout les meilleurs choses ont une fin, nous nous crachons (à moitié, heureusement), bon nous finissons cette descente à pied enfin après une partie de flipper avec une grosse boule de pierre qui nous est apparu derrière, j'ai pas bien compris pourquoi...
Bon donc une fois arrivé en bas... suite au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BiSuS (Lionel)

avatar

Date d'inscription : 23/10/2009
Je suis MJ à : Yggdrasil, Offshore Caraibes.

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Mer 14 Avr - 4:11

Une fois ce merveilleux voyage en bateau passé, ou aucun problème majeur n'est survenu nous débarquâmes sur une ile hostile, moche, puante, de laquelle on ne pouvait rien en tirer, et surtout, déserte. Si Mélik ne nous avait pas envoyé ici c'est la dernière place ou tout bon marchand voudrait se trouver, mais bon les choses sont ce qu'elles sont et il faut bien assumer sa destiné et sauver le monde, je vais bien finir par m'y faire, cela n'était pas vraiment dans mes objectifs.

Un sauvage nous attendait sur la plage, bien qu'il n'eut pas l'air hostile nos camarades décidèrent de l'attaquer, encore une preuve de mon intelligence supérieure, car je n'en fit rien et j'eus plus que raison, étant donné et son allié (sorti du sous bois a la fin de la bataille) avait apparemment des informations sur notre quête, il savait où se trouve le temple renfermant ce que nous cherchions. Après les avoir entendu se présenter je fut sûr et certain d'une chose : ils étaient dans le groupe d'Ishmir lorsqu'il est mort pour la première fois ! Et je sais que ce personnage d'apparence nommé Hadjin avait une haine viscérale absolument injustifiée pour mon père adoptif. J'ai donc immédiatement essayé de tisser des liens avec lui, en lui offrant mon manteau, qu'il refusât. Il me prit immédiatement pour Ishmir, prétendant que je lui ressemblait. Et bien que la comparaison soit a première vue très honorifique, je ressemble physiquement a mon père de sang, bien que je ne l'ai jamais vu j'en suis certain, cette remarque me fit bouillonner, mais je ne montrait rien et su garder mon sang froid.

Bref, une fois les présentations de son partenaire Yuma faites,Sâadid et Ashanh décidèrent de partir en éclaireurs dans la jungle, pour mieux nous rapporter des ennuis, comme a leur habitude. Après leur arrivée en catastrophe sur la plage j'aperçus très vite de multiples formes grouiller a la lisière de la foret, et décidât de me placer stratégiquement près de la rive afin d'être le plus éloigné possible de la rive. Hélas a ce moment la une immense vague frappât la rive et me recouvrât immédiatement d'algues, non sans me tremper, a ma grande surprise... Une fois ma vision retrouvée la moitié de la jungle était en flammes et les monstres partis, ou morts.

A ce moment là Hadjin entamât une prière, Ishmir m'avait raconté que c'était un homme pieu a la limite du fanatisme, mais cela ne fut pas l'impression que j'eus, au contraire je décidât même de le rejoindre dans son rituel, et en effet mon père adoptif ne m'avait pas menti, nos prières liées furent entendues et nos esprits liés. Je pouvais communiquer avec lui et inversement.

Il nous indiquât la direction du temple et une fois dans la jungles nous entendîmes très vite des sons provenir d'autour de nous sans pouvoir les localiser, une fois de plus ma grande maitrise de la magie afin de détecter les signes de vie a travers les arbres, ainsi mon nouvel ami et moi même décidâmes de partir en chasse vers la localisation la plus proche. Nous arrivâmes derrière un homme lézard qui était entrain de manger, et pour une fois je dois admettre que je ne fut pas seul a tout faire, après avoir renforcé la force d'Hadjin (ce qui modifiat un poil son apparence, mais ça n'est qu'un détail) il ne fit qu'une bouchée de la monstruosité, puis fonçât a travers la jungle vers le suivant, puis vers le prochain, jusqu'à arriver devant une immense pyramide ou nos camarades nous attendaient.

Pas d'entrée en bas, on escalade donc, une fois en haut des débris obstruent l'entrée, Hadjin grâce a sa grande force dégageât le tout en nous permettant d'entrée, non sans avoir lancé un sort de "yeux lumineux" sur moi & Hadjin.

(Bon a partir de là je passe les détails car c'était que du P/M/T... Sans monstres ni trésors, par contre yavait un paquet de portes !!!!! Nan je déconne, ou pas !)

Nous décidâmes de créer une arme pour Hadjin. Ashanh la moula avec de l'argile, Hadjin lui donnât la forme et le tranchant d'un shimshir, et je lui ai apporté sa splendeur, et son affinité divine, ainsi nos trois mains unies sortirent un shimshir noir & doré magnifique, jamais je n'ai vu une arme aussi belle, et jamais je n'en verrai d'autre.

Après quelques lézards morts, quelques pièges désarmés (ou pas), quelques objets et peintures impies détruits la décente s'avéra plus que monotone, longue, et chiante.Pendant plusieurs heures du-moins. Car j'ai décidé de d'ouvrir une porte vers le plus bas du lieu, pour une fois je dois admettre que je ne maitrisais pas totalement les arcanes de mon sort, mais le sort fut des plus heureux, étant donné que derrière la porte nous avons rencontré une personne (si l'on peut l'appeler ainsi) des plus charmantes. En effet il nous a raconté son histoire, via un discours énigmatique que je n'ai pas eu le temps d'étudier, mais ça parlait de voyage dans le temps et dans l'espace via des portes. Très bon concept, il faut vraiment que je travail ma magie !

ET C'EST AINSI QU'ON A TOUS GAGNE UN POINT DE SAGESSE, J'AI AUSSI GAGNE UNE ÉTOILE EN FOI CAR J'AI TROUVE UNE IMAGE DU LIVRE JOLIE (KIKOO MEDHI ;WinkWink)Wink)Wink)) Wink

Avant ça mes compagnons avaient décidés de créer une sorte de barque avec roues afin de descendre le tunnel, grande idée ! Nous nous installâmes tous et Hadjin poussât notre véhicule dans la descente qui se lançât non sans lui a bord. La vitesse grandit jusqu'au premier virage, que nous négociâmes avec difficulté, pour passer dans une série de pièges juste après, mes sens aiguisés me prévinrent et me permirent de me baisser a temps et d'éviter a temps une série de flèches toutes plus mortelles les unes que les autres.

La descente continuât de plus en plus raide avec des virage toujours plus serrés mais au final nos talents combinés nous ont encore une fois permis de surmonter l'épreuve.

Une fois en bas nous débouchèrent dans une pièce a la hauteur de plafond immense, en voyant ça il était difficile de croire que nous avions parcouru cette distance en si peu de temps. Un autel se trouvait au centre de la pièce circulaire, et mes compagnons pausèrent le coffre rempli de statuettes dessus. les prières unies d'Hadjin & moi firent apparaitre une tablette avec des inscriptions obscures dessus, nous comprîmes que nous avions a nous rendre dans une ville au nord est de notre continent. J'ouvrit une porte de transport en direction de la plage ou se trouvait notre bateau.

Et au moment ou je me retournait pour dire au groupe de passer la porte, je découvrit avec stupefaction qu'Hadjin & Yuma n'étaient tout simplement plus là, le shimshir gisait au sol.

(fin de la quatrième session)


Dernière édition par BiSuS (Lionel) le Ven 23 Avr - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Dim 18 Avr - 21:17

Retour sur la partie du 16.04.2010

Ça se confirme vous êtes dedans niveau ambiance, impliqués et surtout concentrés sur la campagne. Une partie qui en vaut beaucoup grâce à votre chance sur les dés de rencontre, qui sont très rares mais lorsqu'ils sont lancés peuvent vous faire rencontrer des PNJs importants. J'ai bien aimé la rage de dent pas soignée du médecin légendaire, le cri d'outre tombe d'Aref et surtout la prise de conscience de Saadid : "Mais qu'est-ce que je fais ici quoi ?"

Points d'aventure

Gaël : 9 P.A.
Eric : 9 P.A.
Lionel : 10 P.A.

Comme toujours et de manière facultative :

1. Le compte-rendu, par contre il ne vous donnera pas droit à un point de compétence pour cette séance

2. Deux actions personnelles par mp

@ toutes farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BiSuS (Lionel)

avatar

Date d'inscription : 23/10/2009
Je suis MJ à : Yggdrasil, Offshore Caraibes.

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 14:40

Une fois ressorti de la pyramide & rembarqué sur le navire, non sans avoir fait une dernière balade sur cette charmante ile (je comprend pourquoi Ishmir, mon père adoptif, y est venu deux fois au moins) nous somme repartis vers Jargath afin d'informer Melik de nos découverte au fond de cette immense prison, et surtout afin de lui demander comment voyage au plus vite vers Sagrada. La monotonie du retour ne fut brisée que par un duel d'entrainement foudroyant entre mes deux comparses. En dehors de ce divertissement j'ai passé le reste du temps à prier pour l'âme d'Hadjin, apparemment avec succès car maintenant son arme est invoqué dans cette fabuleuse arme que nous avons créé dans la pyramide. C'est aussi pour cette raison que je retournai voir le guide spirituel de Jargath, pour restaurer son honneur et laver son nom, si seulement il en avait été de même pour le mien...

Une fois accosté nous avons eu affaire a des gardes très accueillants, afin de gagner du temps nous avons décidés de monter la falaise qui monte aux hauts quartiers par la nacelle magique, une fois en haut le brave homme a failli tomber de la falaise sans notre intervention il ne serait plus de ce monde... Sur le chemin une femme m'a bousculée, j'ai bien tenté de la rechercher mais me lassant vite des enfantillages j'ai laissé a mes comparses le plaisir de cette chasse, pour rejoindre Mélik en avance. Tres vite ils m'ont rejoint, j'ai bien eu le temps d'expliquer a Melik ce qui est arrivé a Hadjin & Yuma, quand a savoir s'il pouvait nous expliquer comment voyager plus vite? Et bien c'est simple il ne savait rien en dehors d'une rumeur sur un temple au nord de la ville, n'ayant d'autre solutions en poche nous partions en cette direction. Encore une fois je précédais de peu mes camarades restés en arrière. Sur la descente j'en profitais pour acquérir quelques terres dans Jargath, afin d'aider tout ces pauvres gens qui ont été frappé par un grand malheur récemment, il paraitrait qu'une vague aurait frappé la ville de plein fouet, vraiment étrange.

Ayant conclu un bon marché, comme d'habitude, mes amis m'ont rejoint. Lors de la traverse des bas quartiers afin de nous rendre au nord en dehors de la ville a ce fameux temps, nous recroisions a nouveau ce vieille homme accompagné d'une chevre, Ashanh lui demandât de but en blanc s'il saurait nous avancer dans notre quête de voyage rapide vers Sagrada. Et là, ni une, ni deux, l'homme fit apparaitre une porte sur le mur devant lui, de l'autre coté de cette porte s'écoulait d'une grande fontaine. Je décidait de passer la porte en premier et apparemment il a du s'embrouiller dans ses arcanes car j'ai atterrit dans un désert de sable blanc très froid, et pour couroner le tout la porte avait disparue des que j'ai franchie, et histoire d'en rajouter une couche, une sorte de loup géant me fonçait droit dessus.

Ayant très peu de temps pour réagir je tentait de lui régler son compte grâce a ma magie, mais cela n'a pas fonctionné, étrange. Voyant ma mort venir a grands pas j'ai décidé de m'en remettre a Houbal et de fermer les yeux. Lorsque je les ai rouverts, jamais la chaleur du désert ne m'avait semblé aussi douce. Âpres une seconde tentative, cette fois ci réussie, pour passer cette fameuse porte, nous voici arrivé a Sagrada dans une cour au centre de laquelle se trouve cette fameuse fontaine que j'ai peu appercevoir peu avant lorsque je me trouvais encore dans Jargath. Apparament cette court fait partie d'un temple dédié a un dieu paien, c'est bien triste que des gens s'obstinent a rester aveugles a la beauté d'Houbal. Un homme nous accueillit, Ashanh lui a très vite fait la conversation, il ne semblait pas naturel pour moi, ni digne de confiance, je me suis tres vite mis a l'écart.

Âpres une première nuit dans une auberge tranquille, nous avons décidé de nous rendre dans les bas quartiers afin d'interroger un contact a Ashanh, sur le chemin j'ai été attaqué, pire poignardé (heureusement la lame a glissé sur une cote) par un brigand qui a tenté de me voler mon bâton, heureusement plus de peur que de mal... Pour moi en tout cas, car ses amis ne sont pas près de l'oublier, ce voleur, ni d'oublier la leçon que la statue qu'il est devenue livre a qui prend le temps de l'observé, ainsi fiché dans cette position d'horreur.

Plus tard nous sommes arrivés dans la maison du contact d'Ashanh, qui s'est montré accueillant mais hélas n'a guerre pu nous donner plus d'informations que ce que nous savions déjà...

(Fin de la cinquième session.)


Dernière édition par BiSuS (Lionel) le Ven 23 Avr - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAR(GAEL)



Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 16:04

Citation :
Plus tard nous sommes arrivés dans la maison du contact d'Ashanh, qui s'est montré accueillant mais hélas n'a guerre pu nous donner plus d'informations que ce que nous savions déjà...

il est vrai qu'il nous à juste permis de connaitre l'emplacement du vase canope, et son propriétaire actuelle... il faut toujours rendre à un prince des voleurs ce qui est à un prince des voleurs (c'est comme avec césar sauf que césar ne te voler pas ta femme, il l'a crucifié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 16:32

L'histoire est faite par ceux qui la racontent et qui l'écrivent, les autres en sont spectateurs et toutes leurs annotations et commentaires finiront dans les méandres de l'oubli ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiny ( Eric )

avatar

Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31
Localisation : Proche de Marseille
Je suis MJ à : Voir mon message dans les presentions

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 19:31

Certains qui ont été relaté devrait être oublié...

_________________
My Friend, my Master... Bomberman
put in this bomb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 19:57

Hélas pourtant ce sera d'eux qu'on se souviendra Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiny ( Eric )

avatar

Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31
Localisation : Proche de Marseille
Je suis MJ à : Voir mon message dans les presentions

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 20:21

Alors les générations a venir risque d'avoir la honte de leur ainé...

_________________
My Friend, my Master... Bomberman
put in this bomb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyk
arab's trait
avatar

Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 32
Localisation : Marseille
Je suis MJ à : Capharnaüm

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 20:44

Je me demande quelle peut être la source de la honte :

Qu'une mauvaise personne aie transmise l'Histoire faussée
Ou que ses acolytes soit disant forts ne l'en aient pas empêcher

fiou fiou fiou fiou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiny ( Eric )

avatar

Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31
Localisation : Proche de Marseille
Je suis MJ à : Voir mon message dans les presentions

MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   Jeu 22 Avr - 21:39

N'oublie pas, même s'il a tord, il aura raison wall bash

_________________
My Friend, my Master... Bomberman
put in this bomb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [4ème session : Capharnaüm]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[4ème session : Capharnaüm]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 4ème session du CdA
» ASSEMBLEE NATIONALE: SESSION EXTRAORDINAIRE, CA SERA INTERRESSANT
» Synopsis? 4ème de couverture...
» JEUX BEDEPHILE - Le pendu ! 4ème Post
» Un 4ème roi mage... une jolie légende Russe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animation Campus devient Ludipolis :: Archive :: Jeu de rôle-
Sauter vers: